Si le moteur est fixé sur le tableau arrière, mettez le en position parfaitement verticale. Si la mécanique est démontée, installez vous au-dessus d’un bac ou, au pire avec des oreilles pour alimenter le bateau en eau. Privilégiez un endroit propre, sans poussière et à bonne température (pas moins de 10°). Dans l’idéal, installez juste à côté une petite table pour les joints, vis et autres pièces.
Laissez maintenant l’huile s’écouler pendant au moins 15 à 20 minutes. Assurez-vous que l’écoulement est régulier et qu’il n’y a rien d’anormal et profitez de l’attente pour contrôler l’état des vis et préparer les nouveaux joints.
4 – Dévissez la vis du bas

Pour vidanger totalement l’huile, il faut la fluidifier et donc la faire chauffer. Pour cela, faites tourner le moteur pendant une dizaine de minutes en prenant soin de l’alimenter en eau.

ACTUALITÉS

ESSAIS

DOSSIERS PRATIQUES

ÉQUIPEMENT

ESCALES

AGENDA

ANNUAIRE

ANNONCES

www.essaisnautiques.com
Sport individuel
Texte D. SALANDRE - Photos DR
Clikango, annuaire de sites web

Mentions légales - Partenaires - Publicité - Contact

©www.essaisnautiques.com 2011 - Toute reproduction entière ou partielle des photos ou articles est strictement interdite sans l'accord préalable de l'éditeur.

www.essaisnautiques.com est édité par D&S Médias

7 – Laissez l’huile s’écouler

Commencez par enlever la vis du bas avec un tournevis approprié, généralement plat. Celle-ci se trouve en bas, sur le côté de l’aileron. Vous ne devez absolument pas forcer. Si elle résiste, utilisez du dégrippant ou adressez-vous à un professionnel.

Quelle huile choisir ?

Retirez la vis avec précaution car les vis de vidange sont généralement aimantées pour recueillir tous les morceaux de limaille. Au moment d’enlever la vis, attention à ne pas vous brûler avec l’huile chaude, pour cela, portez des gants. Une fois sortie, nettoyez cette vis avec un chiffon non pelucheux.
3 – Nettoyez l’embase
Retirez ensuite la vis du haut pour créer un appel d’air et faciliter l’écoulement de l’huile. Cette vis se trouve généralement vers la plaque anti-cavitation et du même côté que celle du bas. En cas de doute, n’hésitez pas à vous référer au manuel du propriétaire. Nettoyez là également avec le chiffon.
5 – Retirez la vis
9 – Remplissez avec de l’huile neuve
8 – Contrôlez l’huile usagée
LA VIDANGE D'EMBASE SUR UN MOTEUR DEUX TEMPS
Niveau
PRATIQUE
Vidanger sans problème
Même si votre utilisation est peu intensive, la vidange d’embase doit s’effectuer au moins une fois par an. Une opération qui reste simple, y compris pour un bricoleur moyen, à condition toutefois de suivre quelques règles et d’adopter un peu de méthode.
2 – Montez le moteur en température

Une fois l’embase vide, il est temps de la remplir avec de l’huile neuve. Pour mener à bien l’opération, il faut utiliser une pompe de remplissage, un petit accessoire disponible pour quelques euros chez les concessionnaires. Au pire, utilisez un tube conique avec un embout adapté, en vente chez les shipchandlers.

Attention, pour éviter les bulles d’air, il faut toujours remplir par le bas et en laissant le haut ouvert. Continuez jusqu’à ce que l’huile déborde de manière continu par le trou d’en haut évitant ainsi les bulles d’air.

Mettez un joint neuf sur chaque vis puis, tout en maintenant une pression avec le tube ou la pompe de remplissage, commencez par refermer le trou du haut. Effectuez la même opération avec la vis du bas en allant vite pour ne pas perdre d’huile. L’astuce consiste à boucher le trou avec un doigt avant de mettre la vis. Serrez les vis mais sans excès.
L’état d’une huile usagée en dit long sur la santé d’un moteur. Vérifiez donc que cette dernière est homogène sans traces suspectes et surtout qu’elle n’est pas de couleur café au lait avec une consistance crémeuse. Dans ce dernier cas, on appelle cela de la « mayonnaise » ce qui trahi généralement la présence d’eau dans le moteur et donc un ou plusieurs joints défectueux. De même, si votre huile comporte beaucoup de limaille et de débris, c’est le signe d’une usure prématurée du moteur avec un risque de casse. Si vous êtes confronté à ce type d’huile, le mieux est de l’emmener avec le moteur chez un professionnel pour un diagnostic plus complet.
6 – Enlevez la vis du haut
Comme pour votre automobile, il ne faut pas mettre n’importe quelle huile dans votre moteur hors-bord. De manière générale, on trouve dans le manuel du propriétaire l’indication concernant l’huile à utiliser et surtout ses caractéristiques techniques. Respectez donc la viscosité indiquée (à côté du sigle SAE), la norme API indiquée par un code GL 1, 2, 3, 4 ou 5 (généralement 5 pour un hors-bord). Enfin, on recommande généralement l’utilisation d’une huile monograde, bien adaptée à la plaisance. Bannissez aussi les huiles bon marché ou de marque distributeur, la mécanique plaisance étant précise et complexe. En cas de doute, demandez conseil à votre shipchandler.
  • De l’huile neuve
  • Un bac propre
  • Un tournevis plat
  • Un jeu de joints neufs
  • Une pompe de remplissage ou un tube adapté
  • Un chiffon propre et non pelucheux
  • Des gants fins
  • Un bac d'eau ou des oreilles de rinçage
  • une petite table d'appoint

Le matériel nécessaire

10 – Revissez les deux vis

LES FICHES OCCASIONS

Entretien
<--- Revenir à la liste des dossiers pratiques

• CARACTÉRISTIQUES

• APPRÉCIATIONS

• CÖTES

INDISPENSABLES AVANT D'ACHETER UN BATEAU D'OCCASION
NEWSLETTER
Niveau facile
Niveau complexe
Niveau difficile
Niveau moyen
Niveau professionnel
Temps estimé
1 heure
Profitez de l’opération pour nettoyer l’embase et avant de procéder à la vidange en elle-même, essuyez l’embase. Cela permet de vérifier qu’il n’y a pas de souci et surtout de ne pas faire couler d’eau dans l’huile usagée afin de pouvoir la contrôler.
1 - Préparez votre espace de travail