• 8,38 m
  • 2,88 m
  • 0,65 m
  • 3 400 kg
  • 260 ch
  • 370 ch
  • 6
  • 4
  • 420 Litres
  • 65 Litres
  • Fibre de verre
  • B
  • Botnia Marin (Finlande)
  • SNIP-Yachting (14)
  • Longueur
  • Largeur
  • Franc-Bord
  • Poids sans moteur
  • Puissance conseillée
  • Puissance maximale
  • Passagers autorisés
  • Couchage(s)
  • Réservoir carburant
  • Réservoir eau
  • Matériau coque
  • Homologation CE
  • Constructeur
  • Importateur

Le 25 est une taille symbolique pour la marque, ce fut l’un des premiers modèles et surtout celui qui remporta le plus de succès. Régulièrement renouvelé, le voici dans sa dernière version.

Sur un plan esthétique, force est de constater que les évolutions se font en douceur et notre bateau ressemble à s’y méprendre à un… Targa ! Haut sur l’eau, le 25.1 affiche un profil trapu et puissant qui semble prêt à affronter les plus conditions les plus hostiles. Sa timonerie inversée, caractéristique de la marque tout comme les larges passages sur les côtés le rendent inimitable. A y regarder de plus près, l’exercice est loin d’être seulement esthétique. Qu’il s’agisse de la coque, du pont, largement recouvert d’antidérapant, des balcons ou encore de l’accastillage, tout est ici robuste voire surdimensionné. Pas de doute, un Targa est fait pour durer. En outre, à côté de la robustesse, on retrouve évidemment un vrai côté scandinave avec un design soigné et du bois à de nombreux endroits.

  • Couleur de coque -
  • Table teck extérieure
  • Hublots de coque (2)
  • Kit Béquilles inox

Sur un plan pratique, le 25.1 s’organise autour de sa timonerie. La partie avant, bien dégagée, profite d’une série de coffres disposés en U servant à la fois pour le stockage mais aussi de petit salon de pont avec une table additionnelle, une concession au confort depuis les premières versions. Autre point fort de cet avant, une porte donne accès non pas à un coffre mais à un véritable cabinet de toilettes avec une hauteur sous barrot confortable, un lavabo, un wc, quelques rangements et même un miroir ! De là, on accède à l’arrière grâce aux larges passavants et l’on y trouve une plateforme de poupe, largement surélevée et plutôt vaste. Idéal pour la pêche, cet espace dispose tout de même deux sièges repliables et de deux rangements faisant aussi office de coffre. On profite aussi d’un franc bord de 83 centimètres, très sécurisant pour taquiner le saumon ou un poisson plus commun sur nos côtes… Un portillon donne accès à une grande plage de bain tandis qu’une trappe permet de découvrir la mécanique, en l’occurrence, le jour de notre essai, un Volvo diesel D4 de 260 ch.

Dernière particularité de ce design, il se décline en version simple ou avec un Flybridge (la seule vendue en France) comprenant deux sièges et un saute vent, idéal pour repérer les zones de pêche de loin.

Le Targa offre donc un extérieur tout à fait rationnel et surtout parfaitement adapté à la pêche. A l’intérieur, le propos est tout aussi fonctionnel mais largement plus cosy. Tradition scandinave oblige, on retrouve ici la chaleur du bois et la commodité des aménagements. En outre, on retrouve la même qualité avec des boiseries massives et bien assemblées. Accessible grâce à deux portes coulissantes, la timonerie comprend un grand tableau de bord, très fonctionnel et pas mal de rangements autour. Juste à côté, un capot dissimule une plaque de cuisson et un évier, de quoi assurer les repas pendants les longues virées en mer. Bon point aussi pour les assises, très confortables. Juste derrière, un petit carré accueille les passagers et se transforme en petit salon grâce à la table (qui coulisse le long d’une barre verticale) et au siège pilote tournant. L’ensemble est confortable et truffé de petits rangements.

Une partie de cette banquette en U se replie ensuite pour donner accès à un escalier qui dessert deux belles couchettes. Bien caches, cette cabine profite toutefois d’un espace convenable et d’un bon éclairage naturel. Seul inconvénient, pour aller aux toilettes, il faut passer par le pont avant… En revanche, à l’image de ce qu’on trouve à l’extérieur, la finition est tout bonnement excellente et l’équipement de base déjà très correct.

Donnez votre avis

ACTUALITÉS

ESSAIS

DOSSIERS PRATIQUES

ÉQUIPEMENT

ESCALES

AGENDA

ANNUAIRE

ANNONCES

www.essaisnautiques.com
Sport individuel
Texte Dominique SALANDRE - Photos DR
Clikango, annuaire de sites web
---- Propriétaire d'un ----Targa 25.1?
TARGA 25.1

Mentions légales - Partenaires - Publicité - Contact

©www.essaisnautiques.com 2011 - Toute reproduction entière ou partielle des photos ou articles est strictement interdite sans l'accord préalable de l'éditeur.

www.essaisnautiques.com est édité par D&S Médias

FICHE TECHNIQUE
Janvier 2012

A son aspect robuste, répond une carène de noble naissance. Construit sur un V à la hauteur impressionnante, le 25.1 n’est guère embarrassé par l’élément liquide. Disposant d’un bon équilibre, de bons appuis latéraux et d’une répartition des masses optimale, il découpe littéralement la vague sans pour autant transmettre de vibrations… du bon travail. Bon point aussi pour le centre de gravité, assez bas et qui permet au bateau de prendre la mer, de l’épouser tout en retrouvant rapidement son équilibre. Dans les faits, en courbe, le canot se cale sur son bouchain pour tourner très serré si besoin. Assez impressionnante vue de l’extérieur, cette attitude diffuse un grand sentiment de sécurité à bord.

Pour animer cette embarcation, le constructeur propose des motorisations de 225 à 370 ch, un choix qui permet d’adapter le Targa à son programme. Pour l’occasion, nous avions dans la cale un Volvo diesel D4 de 260 ch, une mécanique sobre et performante qui offre un bon compromis au 25.1 avec une allure de croisière autour de 25 nœuds et plus de 41 nœuds en pointe. Des performances alléchantes pour un bateau dit « de pêche » et qui, de surcroît, accuse près de 3,5 tonnes sur la balance. On peut toutefois se contenter d’une version plus tranquille ou au contraire aligner la cavalerie pour dépasser allègrement 45 nœuds.

Fidèle au savoir faire de la marque, le 25.1 est un pur Targa aussi à l’aise dans le gros temps que pour accueillir une petite famille en croisière. Une polyvalence qui s’accompagne d’une construction remarquable, d’une finition de haut niveau et d’une certaine image du confort. Bref, du beau travail à l’exception peut-être de quelques détails typiquement scandinaves et peu adaptés à nos habitudes, mais ce ne sont que détails…
UN STYLE TRÈS FRANÇAIS
A LA BARRE
AU FINAL
- Prix conseillés
TARGA 25.1
Pêche-promenade
154 151 €
ESSAI
  • 8,38 m
  • 370 ch maxi
  • 6 personnes
Targa 25.1
PLUS FORT QUE LE TEMPS
A partir de
Il est presque inutile de présenter cette marque finlandaise, véritable institution pour les amateurs de pêche en conditions extrêmes mais aussi fabricant reconnu pour la qualité de ses réalisations. Souvent comparés à des 4x4 des mers, les Targa sont originaires de Vasa sur la côte ouest de la Finlande, un lieu occupé depuis toujours par des pêcheurs au long cours. Le chantier Botnia a ainsi été créé il y a 35 ans et depuis collectionne récompenses et éloges.
UN PLAN DE PONT FAMILIAL ET POLYVALENT

Tuku (Finlande), petit clapot, vent modéré, 260 ch 4 temps Volvo Penta, 3 personnes à bord

- Options conseillées
- Mesures dynamiques
  • Comportement marin
  • Aménagement intérieur
  • Cosntruction
  • Accès toilettes
  • Prix élevé
  • Poids
Les concurrents
  • Longueur ---------- 7,75 m
  • Largeur ------------ 2,70 m
  • Poids --------------- 2 900 kg
  • Prix ---------------- 135 100 € (2)
Nord Star Patrol 26
Paragon 25
Minor 25 Offshore
  • Droits sur la coque
  • Droits sur le moteur
  • Prime d'assurance moyenne
  • Franchise assurance moyenne
- Taxes et assurances
  • Longueur -------- --8,60 m
  • Largeur ------------ 2,80 m
  • Poids --------------- 3 300 kg
  • Prix ---------------- 139 800 € (2)
  • Longueur ---------- 8,10 m
  • Largeur ------------ 2,90 m
  • Poids --------------- 2 990 kg
  • Prix ---------------- 164 207 € (2)
- Vitesses mesurées (en noeuds)
Minor 25 Offshore
Paragon 25
Nord Star Patrol 26
Lire les 0 avis pour ce bateau
AVIS DES LECTEURS
MON AVIS
Pêche-Promenade
<--- Revenir à la liste des essais
- Principaux équipements de série
  • Plateforme de bain
  • Table cabine
  • Equipement cuisine
  • Circuit 220 V
  • Douchette
  • WC
  • Réfrigérateur
  • Guindeau électrique
Déjaugeage
(1) sans moteur - (2) avec moteur

Télécharger gratuitement cet article en PDF

NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS

LES FICHES OCCASIONS

• CARACTÉRISTIQUES

• APPRÉCIATIONS

• CÖTES

INDISPENSABLES AVANT D'ACHETER UN BATEAU D'OCCASION
Conso moyenne Icomia
0 à 20 noeuds
Régime Déjaugeage
2 200 tr/mn
11,2 sec
--
9,8 sec
  • 2 069 €
  • 861 €
  • 622 €
  • 1 913 €
Remerciements à la fédération des industries nautiques finlandaise
Héritiers des vikings et autres coureurs des mers, les scandinaves ont appris depuis bien longtemps à dompter les éléments. Un savoir faire devenu tradition maritime et qui s’exprime aujourd’hui dans la construction navale à l’image de Targa et de ses fameux « 4 x 4 des mers" dont ce 25.1 dur à l’extérieur, mais cosy à l’intérieur.
  • 92 €
  • 864 €
  • 900 €
  • 720 €