Après le Manta 795, c’est donc au tour du 680 de prendre la mer. Présenté avec des flotteurs noirs et une coque grise, le pneumatique offre au regard une allure baroudeuse et trapue. Avec un nez légèrement relevé à la manière d’un Sea Hawk et des tubes de 55 centimètres, le Promarine affiche même un certain style tout en promettant une protection optimale à ses occupants. Les cônes sont traditionnels tandis que les saisines (traditionnelles et bien réalisées) et les quelques renforts renforcent encore l’aspect baroudeur du bateau pour, au final, un look plutôt réussi. Toutefois, si vous êtes allergique au décor un peu « warrior », le Manta peut être décliné dans une large gamme de tissus hypalon Orca, tous en 1670 décitex, un gage de solidité. La robustesse semble d’ailleurs avoir été le maître mot de cette construction car tout ici respire le sérieux, de la réalisation des flotteurs au polyester en passant par l’accastillage inox, lui aussi convaincant..

  • Longueur
  • Largeur
  • Franc-Bord -
  • Poids sans moteur
  • Puissance conseillée
  • Puissance maximale
  • Passagers autorisés -
  • Couchage(s) -
  • Réservoir carburant
  • Réservoir eau -
  • Matériau coque
  • Matériau Flotteurs ---
  • Diamètre flotteurs --
  • Homologation CE --
  • Constructeur--
  • Roll-bar inox
  • Leaning-post inox double
  • Bimini-
  • Kit douche 50 litres
  • Support davier avant

A l’intérieur, le Promarine conserve un esprit simple et robuste avec un aménagement rationnel qui laisse suffisamment de place pour se déplacer. On apprécie également le franc bord conséquent surtout sur l’avant, un creux qui a permis d’implanter une belle baille à mouillage avec passe-amarre. Dommage que ce-dernier soit situé sur l’arrière du capot plutôt que sur l’avant où le cheminement du cordage vers le guide de mouillage serait plus logique… A l’autres extrémité, le bateau se termine par un bac moteur encadré de deux plages de bain, l’une intégrant l’échelle fournie en série. Appuyée sur ce bloc, une banquette modulable (en pack confort) se transforme à l’envie en petit bain de soleil ou se soulève pour donner accès à un coffre de rangement aux dimensions somme toute modestes. Une modularité qui permet d’offrir un peu plus de confort ou de faciliter la préparation d’un plongeur. Au centre, enfin, la console a été puisée dans la banque d’organes Promarine puisqu’elle vient directement du Belone 550. Plutôt jolie à regarder avec son profil évoquant l’univers de la moto, celle-ci se révèle également ergonomique avec un emplacement pour l’électronique, un autre pour les cadrans et un vide-poches assez profond. A contrario, si la main courante est pratique, elle est un peu près du pare-brise, un défaut que le constructeur s’est engagé à corriger immédiatement. En outre, la partie avant comporte un petit siège et l’ensemble se soulève pour donner accès à un coffre de 1,50 mètres de haut, c’est à dire suffisamment grand pour y loger un wc. Pour cela, il faudra tout de même prévoir un petit hublot supplémentaire. Reste le leaning-post, assez confortable et comportant des mains courantes et en partie basse un rangement supplémentaire. Dommage que la partie supérieure ne soit pas exploitée avec, par exemple, un petit rangement discret sous l’assise. Quoi qu’il en soit, ce plan de pont est plutôt convaincant et l’on apprécie également le contremoulage assez haut qui augmente la rigidité de l’ensemble tout en permettant de poser des objets contendants sans risque pour les flotteurs. La réalisation ne souffre d’aucun reproche majeur et la finition est, pour un bateau à vocation baroudeuse, de très bonne facture.

Disponible en version totalement Open, le Manta 680 l’est aussi en deux finitions « standard » ou « Pack confort ». Dans la dernière définition, l’équipement se montre assez complet, avec par exemple le réservoir de carburant, les feux de navigation, la pompe de cale, la direction hydraulique, l’échelle de bain ou encore la banquette arrière modulable, le tout pour un surcout très raisonnable para rapport à la base, il serait dommage de s’en priver. Qui plus est, le bateau est largement personnalisable avec un large choix de couleurs pour les flotteurs et la sellerie et un catalogue d’option généreux.

Donnez votre avis

ACTUALITÉS

ESSAIS

DOSSIERS PRATIQUES

ÉQUIPEMENT

ESCALES

AGENDA

ANNUAIRE

ANNONCES

www.essaisnautiques.com
Sport individuel
Texte D. SALANDRE - Photos DR
Clikango, annuaire de sites web

Propriétaire d'un

Promarine Manta 680 ?

Promarine Manta 680-2

Mentions légales - Partenaires - Publicité - Contact

©www.essaisnautiques.com 2011 - Toute reproduction entière ou partielle des photos ou articles est strictement interdite sans l'accord préalable de l'éditeur.

www.essaisnautiques.com est édité par D&S Médias

FICHE TECHNIQUE
Janvier 2012

On ne change pas une équipe qui gagne et c’est justement ce qu’a fait Promarine en se basant sur la carène du Belone 640, un bateau qui fait référence en matière de qualités nautiques. L’architecte maison, pétri de talent, a de surcroît parfaitement réussi l’adaptation en mode semi-rigide, ce qui donne au final une embarcation très convaincante. A la manière des productions anglaises, la console est très avancée sur l’avant. Un choix rationnel qui permet de compenser le poids du moteur et qui garantie une bonne assiette. Qui plus est, de ce poste de pilotage, la lecture de la mer est beaucoup plus facile. Les pilotes les plus expérimentés vous diront aussi que l’on « sent » la mer un peu mieux ainsi installé. Pour le reste, on retrouve les qualités qui ont fait la réputation du Belone. Incisif, précis en changement de cap et très stable, ce semi-rigide ne craint pas grand chose. Sa carène profonde fend littéralement la vague tandis qu’en courbe serrée, le Manta vient se caler sur ses tubes en prenant un peu d’angle sans que cela n’affecte le sentiment de sécurité que l’on ressent à son bord. Pour en profiter au maximum, il ne faut pas avoir peur de jouer avec le trim. Mais une fois le bon réglage trouvé, on profite d’un bon confort en navigation. Homologué jusqu’à 200 ch, le canot se contente déjà fort bien de 150 ch, une puissance avec laquelle nous avons frisé 43 nœuds. En outre, motorisé de la sorte, le Promarine se montre homogène et plaisant à mener. Même si le constructeur le propose en 90 ch, nous vous conseillons de ne pas descendre en dessous de 115 ch alors qu’à l’inverse, le 200 ch ne se justifie que pour un usage particulier.

Inutile de dire le contraire, ce semi-rigide nous a emballé ! S’appuyant sur le savoir faire du chantier breton, le Manta 680 profite d’une construction sans reproche, d’un look accrocheur et d’une tenue en mer comme on aimerait en trouver à chaque fois. Un joli cocktail donc qui n’a comme seule pointe d’amertune qu’un tarif un peu élevé mais la qualité est vraiment au rendez-vous et cela justifie bien un petit effort..
- A LA BARRE
- AU FINAL
- Prix conseillés
  • 21 900 € sans moteur version Pro
  • 31 200 € sans moteur version "Pack Confort"
  • 42 200 € avec 115 ch 4 Temps Suzuki
  • 44 700 € avec 150 ch 4 Temps Suzuki
  • 48 900 € avec 150 ch 4 Temps Mercury Verado
PROMARINE MANTA 680
Semi-rigide
21 900 €
ESSAI
  • 6,80 m
  • 200 ch maxi
  • 16 personnes
Promarine Manta 680
Une âme de baroudeur
A partir de
Pour trouver Promarine, il faut se rendre à Auray, dans le Morbihan où se situe les atelier Ouest Composites, maison mère de la marque. Bercé par une longue tradition armoricaine, le chantier fabrique depuis de nombreuses années des embarcations réputées pour leur robustesse et leurs qualités marines, qu’il s’agissent de vedettes pour la marine nationale ou de la célèbre gamme Bélone destinée à la plaisance. Lancés il y a un peu plus d’un an, les semi-rigides arrivent comme un prolongement naturel de l’activité, l’entreprise possédant déjà un vrai savoir faire en la matière.
- UN AMÉNAGEMENT SOLIDE ET RATIONNEL
Le Crouesty (56), petit clapot, vent modéré, moteur 150 ch 4 temps Mercury Verado, hélice 19' Enertia, 2 personnes à bord
- Options conseillées
- Mesures dynamiques
  • Construction robuste
  • Tenue en mer
  • Aménagement rationnel
  • Main courante pare-brise
  • Capot baille à mouillage
  • Prix
Les concurrents
  • Longueur ---------- 6,80 m
  • Largeur ------------ 2,55 m
  • Poids ---------------835 kg
  • Prix ----------------43 542 € (1)
BWA 650 Open
Sillinger 680 silverline
  • Droits sur la coque
  • Droits sur le moteur
  • Prime d'assurance moyenne
  • Franchise assurance moyenne
- Taxes et assurances
  • Longueur ---------- 6,50 m
  • Largeur ------------ 2,85 m
  • Poids --------------- 600 kg
  • Prix -----------------24 214(1)
  • Longueur ---------- 6,95 m
  • Largeur ------------ 2,80 m
  • Poids --------------- 800 kg
  • Prix ---------------- 24 668 € (1)
- Vitesses mesurées (en nœuds)
Sillinger 680 Silverline
Capelli 700 Work
BWA 650 Open
----
Lire les 0 avis pour ce bateau
AVIS DES LECTEURS

LES FICHES OCCASIONS

Semi-rigide
<--- Revenir à la liste des essais

• CARACTÉRISTIQUES

• APPRÉCIATIONS

• CÖTES

INDISPENSABLES AVANT D'ACHETER UN BATEAU D'OCCASION

Télécharger gratuitement cet article en PDF

ESSAI VIDEO
(1) sans moteur - (2) avec moteur
- UN LOOK DE BAROUDEUR
NEWSLETTER
  • 6,80 m
  • 2,53 m
  • 0,54 m
  • 750 kg
  • 150 ch
  • 200 ch
  • 16
  • 0
  • 200 litres
  • Option
  • Fibre de verre
  • Hypalon Orca
  • 0,55m
  • C
  • Promarine (56)
- Principaux équipements de série
  • Direction hydraulique
  • Échelle de bain
  • Pompe de cale
  • Réservoir carburant 200 Litres
  • Feux de navigation
  • 1 350 €
  • 1 215 €
  • 1 436 €
  • 2 301 €
  • 645 €
3,6 s
Déjaugeage
Régime déjaugeage
3 200 tr/mn
4 s
--
0 à 20 nds
consomamtion Icomia
  • 0 €
  • 0 €
  • 160 €
  • 195 €
Promarine a construit sa réputation autour de la gamme Belone, des coques rigides solides et marines fabriquées en Bretagne. Depuis un peu plus d’un an, le chantier propose également des semi-rigides qui reprennent la même philosophie comme en atteste le dernier né, le Manta 680.