• Longueur
  • Largeur
  • Franc-Bord
  • Poids sans moteur
  • Puissance conseillée
  • Puissance maximale
  • Passagers autorisés
  • Couchage(s)
  • Réservoir carburant
  • Réservoir eau
  • Matériau coque
  • Matériau des flotteurs
  • Dimètre des flotteurs
  • Compartiments
  • Homologation CE
  • Constructeur
  • Importateur

Sorti en 2010, ce bateau a marqué le retour des semi-rigides dans la gamme jusque là consacrée aux pliables du constructeur américain. La ligne se veut résolument moderne et à la présentation soignée. La famille Ocean Runner compte ainsi trois modèles de 2,90 à 4,10 mètres. Ce dernier étant disponible en trois versions : comme simple annexe avec un banc transversal, avec une console jockey à deux places pour un positionnement un peu plus sportif et équipé d'une console et d'une banquette comme sur le modèle de notre essai. Des déclinaisons qui permettent d'adapter au mieux son bateau à son programme.

A mi chemin entre une annexe et un véritable petit bateau, le 410 arbore un look jeune et dynamique. Flotteurs blancs, large bande de protection bleu marine sur laquelle vient se loger l'appellation Quicksilver et nez un peu relevé, le semi-rigide adopte toutes les apparences d'un bateau plus grand. Une impression confirmée par le gros diamètre de ses tubes (47 centimètres) qui lui donne un aspect robuste et favorise la stabilité à l'arrêt comme en route. Côté fabrication, pour la partie gonflable, on retrouve un PVC classique avec des cônes à demi tronqués. Sacrifiant un peu la robustesse sur l'autel de l'esthétique, le 410 Ocean Runner ne dispose ni de renfort sur les tubes, ni de véritable saisine. Deux accessoires qui sont toutefois facile à ajouter lors de l'achat. Quelques poignées de manutention et de maintien égayent cependant les boudins mais en revanche, il manque un guide de mouillage.

Compte tenu de sa taille, le semi-rigide est censé être peu équipé, pourtant, dans cette version, il fait plutôt bonne figure. En série, il dispose tout de même d'un coffre sur l'avant, malheureusement sans évacuation et sans passe-amarre, ce qui le pénalise pour faire office de baille à mouillage.

A contrario, le contre-moulage polyester remonte assez haut, un bon point pour l'entretien ou pour poser des objets sur le plancher. Sur notre version, la console était plutôt jolie, nantie d'un petit pare-brise et d'une main courante. Même agrément pour la banquette, qui, de surcroît, offre un petit rangement. Des accessoires qui apportent un vrai confort en navigation mais qui prennent un peu de place. Si cela devrait ravir les familles, pour une utilisation plus basique, on s'orientera donc plutôt vers les déclinaisons avec un banc ou une console jockey. En outre, rien ne vous empêche de piocher quelques accessoires intéressants dans le catalogue des options à l'image du sac de rangement avant, du taud de mouillage ou du kit de fixation pour un réservoir.

Donnez votre avis

ACTUALITÉS

ESSAIS

DOSSIERS PRATIQUES

ÉQUIPEMENT

ESCALES

AGENDA

ANNUAIRE

ANNONCES

www.essaisnautiques.com
Sport individuel
Texte Dominique SALANDRE - Photos DR
Clikango, annuaire de sites web

Vous êtes propriétaire d'un

Aquaboat AB 480 ?

Mentions légales - Partenaires - Publicité - Contact

©www.essaisnautiques.com 2011 - Toute reproduction entière ou partielle des photos ou articles est strictement interdite sans l'accord préalable de l'éditeur.

www.essaisnautiques.com est édité par D&S Médias

FICHE TECHNIQUE
JANVIER 2012

Côté carène, il ne faut bien entendu pas s'attendre à un profil à l'anglaise. Néanmoins, le V progressif légèrement prononcé s'est montré efficace. Qui plus est, avec à peine plus de 100 kg sur la balance, l'Ocean Runner est un poids plume et il n'est pas nécessaire de lui adjoindre beaucoup de puissance pour le rendre vivant, un atout de poids pour ceux qui naviguent en solo ou qui souhaitent se contenter d’une petite motorisation. Lors de nos premiers essais, nous disposions d'un 40 ch quatre temps Mercury. Une mécanique un peu trop généreuse et surtout un peu lourde puisqu'elle affiche près de 100 kg, c'est à dire quasiment le même poids que le bateau en lui même.

Ainsi configuré, inutile de préciser que l'ensemble s'est montré un peu caractériel voire un peu sportif surtout avec une seule personne à bord. A deux, l'attitude fut déjà plus consensuelle ce qui n'empêche pas l'ensemble d'atteindre 27 nœuds en pointe. Pour autant, le constructeur ne l'homologue plus que pour 30 ch maximum. Un choix raisonnable qui lui allège un peu l'arrière et le rend moins fougueux. Pour un usage courant, 20 ou 25 ch devrait même lui aller à merveille, y compris en embarquant du matériel ou du monde. Reste que l'Ocean Runner s'avère plutôt sympathique à mener. Vif, stable, il est capable de se faufiler entre deux cailloux ou dans des zones à faible tirant d'eau. En outre, il demeure facile à mettre à l'eau et à transporter.

Dans sa version la plus évoluée, l'Ocean Runner offre pas mal de confort et de rangement, mais attention au poids et à la circulation.

Joli comme tout, simple et facile à utiliser, l'Ocean Runner est proposé avec une motorisation Mercury à un prix plutôt alléchant tarif. Plutôt pas mal pour qui cherche une embarcation nomade ou a usage occasionnel.
A LA BARRE
AU FINAL
- Prix conseillés
MERCURY OCEAN RUNNER 420
Semi-rigide
2 760 €
ESSAI
  • 4,20 m
  • 30 ch maxi
  • 7 personnes
Mercury Ocean Runner 410
UNE PETITE BOMBE
A partir de
Ce semi-rigide, né sous la marque Quicksilver et désormais badgé Mercury, joue à la fois la carte de l’annexe de yacht et celle d’un petit bateau sympa. Une polyvalence revendiquée par le constructeur mais qu’en est-il vraiment ?
UN AMÉNAGEMENT PLUTÔT GÉNÉREUX

La Rochelle (17), léger clapot, vent faible, moteur 40 ch Mercury 4 temps EFI, hélice 11', 2 personnes à bord

- Mesures dynamiques
  • Look
  • Comportement
  • Différentes versions
  • Pas de guide de mouillage
  • Câbles à l'extérieur
  • Volant
Les concurrents
  • Longueur ---------- 4,25 m
  • Largeur ------------ 2,02 m
  • Poids --------------- 190 kg
  • Prix ---------------- 7 774 € (1)
Bombard Starter 420
Selva PA 410 DVC
Arimar stile 430
  • Droits sur la coque
  • Droits sur le moteur
  • Prime d'assurance moyenne
  • Franchise assurance moyenne
- Taxes et assurances
  • Longueur -------- --4,20 m
  • Largeur ------------ 1,92 m
  • Poids --------------- 135 kg
  • Prix ---------------- 8 590 € (2)
  • Longueur ---------- 4,05 m
  • Largeur ------------ 1,91 m
  • Poids --------------- 143 kg
  • Prix ---------------- 9 523 € (2)
- Vitesses mesurées (en noeuds)
Arimar Stile 430
Selva PA 410 DVC
Bombard Starter 420
Lire les 0 avis pour ce bateau
AVIS DES LECTEURS
MON AVIS
Semi-rigide
<--- Revenir à la liste des essais
Déjaugeage
(1) sans moteur - (2) avec moteur

Télécharger gratuitement cet article en PDF

NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS

LES FICHES OCCASIONS

• CARACTÉRISTIQUES

• APPRÉCIATIONS

• CÖTES

INDISPENSABLES AVANT D'ACHETER UN BATEAU D'OCCASION
Conso moyenne Icomia
0 à 20 noeuds
Régime Déjaugeage
2 900 tr/mn
7,3 sec
---
4,5 sec
En dépit de sa taille, le 410 se défend plutôt bien sur l'eau à condition de ne pas trop le motoriser.
  • 0 €
  • 0 €
  • 180 €
  • 150 €
  • 4,20 m
  • 1,80 m
  • 0,34 m
  • 111 kg
  • 20 ch
  • 30 ch
  • 7
  • 0
  • Non
  • Non
  • Polyester
  • PVC
  • 0,47 m
  • 4
  • C
  • Mercury (USA)
  • Brunswick Marine France (17)
UN LOOK TRÈS MODERNE
2 760 € sans moteur
5 660 € avec 20 ch 4 Temps EFI Mercury
6 890 € avec 30 ch 4 Temps EFI Mercury
8 800 € avec 30 ch 4 Temps EFI Mercury "Confort"